Histoire de l’art

Cours d’histoire de l’art saison 2015 – 2016

Intervenante : Delphine Durand

 

Que vous soyez juste curieux ou amateur d’art éclairé !

Ce cours est pensé comme un espace de découverte protéiforme et parcourt une histoire de l’art élargie à différentes formes artistiques : arts-visuels, dessin, peinture mais aussi littérature, musique ou encore cinéma.

 

histoire de l'art

 

 

LES VERTIGES DE L’ART, L’ART DES VERTIGES

 

Depuis « l’inquiétante étrangeté » de Freud, les artistes ont cheminé aux frontières du rêve et du merveilleux. La clarté de Turner transpose la « vision » dans le champ coloré et cette ouverture conduit de Goya à William Blake ou encore à Sigmar Polke. Nombreux sont ceux chez qui le tableau devient l’espace du délire et le réceptacle d’agitations variables, la jalousie chez Munch, le fantasmatique dans le Surréalisme ou encore dans le cinéma avec Fritz Lang, Stroheim et Buñuel.

À la fin du XXe siècle, les frontières entre les arts sont franchies avec la production d’une image du corps troublée dans le post-modernisme d’un Marcus Lûpertz et Georg Baselitz ou le flou onirique d’un Gerhard Richter.

Le psychédélisme dans l’art de la contre-culture des années 1960 sera une nouvelle manifestation de « l’imagination au pouvoir ».

L’art des vertiges est donc une problématique moderne qui s’appuie au départ à la fois sur le développement de la médecine et des connaissances accrues sur la psyché humaine lié à la psychanalyse.

Cette saison explorera une histoire de l’art singulière à la croisée des chemins hallucinés et fantasmatiques qu’empruntèrent de nombreux artistes par le passé et qui colorent encore de nombreuses créations contemporaines.

Dans le cadre de ce cycle, Delphine Durand proposera des visites et des redécouvertes parmi les ressources culturelles rennaises.

Légende image : Sigmar Polke (droits réservés)

 

 Mardi 18h30 – 20h /  Jeudi 18h30 – 20h

Tarif 205 euros

 


 

 

CONFÉRENCE

LA CARPE ET LE LAPIN est un cycle de conférences performées, qui se déroule tout au long de la saison 2014-2015, dans trois lieux culturels rennais, La Criée centre d’art contemporain, le Frac Bretagne et le PHAKT – Centre Culturel Colombier.

 

Par Alain MICHARD et la compagnie LOUMA

Chaque artiste porte en lui une histoire intime de l’art. Les artistes qui peuplent l’histoire d’Alain Michard sont pour une large part des irréductibles, des marginaux, des indomptables.

L’artiste, historien autoproclamé, vient à son auditoire les mains dans les poches, sans notes ni documents, pour se consacrer entièrement au récit, et à la force du récit.

Pour chaque cours, le choix des artistes est tenu secret,

sachant qu’ils sont choisis de manière purement intuitive, sans recherche de cohérence esthétique ou historique. Au contraire, les plus « dépareillés » seront peut-être les mieux mariés.

La carpe et le lapin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’ANIMISTE ET LES MÉCANOS »

Jeudi 22 janvier 2015 / 19h30 

 

« LE DANDY ET LE MAUVAIS GARCON »

Jeudi 21 mai 2015 / 19h30

 

 

 

 


 

CONFÉRENCE

« LA PHOTOGRAPHIE D’EXPOSITION, ENTRE DOCUMENTATION ET FICTION »

Jeudi 6 novembre 2014 / 18h30
Par Le collectif Contrefaçons, en partenariat avec Vivarium dans le cadre du projet « Modes opératoires ».

 

John Gibson, Project for Commissions, "The Hanging, Floating & Cantilevered show", An aerial perspective of sculpture, Opening exhibitions, nov-dec 1967. Photographe non identifié. Coll. Archives de la critique d'art.

 

 

 

 

 

 

 

John Gibson, Project for Commissions, « The Hanging, Floating & Cantilevered show », An aerial perspective of sculpture, Opening exhibitions, nov-dec 1967. Photographe non identifié. Coll. Archives de la critique d’art.

 

 

 

Dans le cadre de la Biennale OFF de Rennes, le collectif Contrefaçon, en partenariat avec Vivarium, présente « Modes opératoires » : une exposition, des conférences, une édition.

 

A travers le point de vue des artistes, commissaires d’exposition, critiques, chercheurs et spectateurs, « Modes opératoires » propose de rendre visible et conscient le processus de formation documentaire et de nourrir une réflexion sur les nouveaux rapports entretenus entre l’œuvre et le spectateur.

Un cycle de trois conférences est organisé pour lequel le collectif Contrefaçons a invité différents acteurs du milieu culturel à réfléchir autour du reenactment et de la place de l’archive dans la pratique artistique actuelle. Il s’agit de s’interroger sur la qualité d’une œuvre d’art se transformant peu à peu en document.

 

Intervenants : Nathalie Boulouch, maître de conférence en histoire de l’art contemporain et photographie à l’Université Rennes 2. Et Nyima Leray, photographe d’expositions et d’événements culturels.

 

PROMENADE DANS LA VILLE / DÉCOUVERTE DES ŒUVRES D’ART RENNAISES

  • Samedi 21 juin 2014 / 14h30-17h00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En route pour cette troisième expédition !
Laissez faire votre curiosité en compagnie d’un explorateur chevronné qui vous guidera à travers de nouveaux territoires ! De nouvelles expériences artistiques vous y attendent : Photographies, sculptures, installations, de multiples œuvres d’art jalonnent la ville : ses carrefours, ses squares, ses parkings. Parfois très visibles, parfois moins, … et pourtant, dans nos parcours quotidiens et familiers, souvent nous ignorons qu’elles sont là.

 

Alors laissez vous guidez et ouvrez l’œil !

Embarquement à bord du minibus pour une exploration artistique direction le Sud de Rennes !

Départ du PHAKT – Centre Culturel Colombier le samedi 21 juin 2014 à 14h30 !

 

Inscriptions au PHAKT – Centre Culturel Colombier

Tarif : 5 € par exploration.

 

Intervenant : Philippe Dorval 

 

CONFÉRENCE

« LE PHOTOGRAPHE, LA GUERRE ET SES TRACES »

Jeudi 12 juin 2014 / 20h00
Par Bruno Elisabeth, artiste et maître de conférence à l’Université Rennes 2.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photographie et la guerre entretiennent une relation ambivalente. Parfois bienvenue sur les terrains d’opération, la photographie fut également tenue à distance. Depuis la guerre de Crimée de 1853-1856, jusqu’aux troubles actuels en Ukraine et en Crimée, c’est une histoire longue de 150 ans qui lie cette technique d’empreinte du réel à cette triste réalité. Le propos est d’en dresser les principales évolutions pour s’interroger ensuite sur le regard que protent les artistes photographes à cette relation.

Entrée libre et gratuite / sur réservation

Dans le cadre de l’exposition : La Route de la Voie de la Liberté de Bruno Elisabeth 


 

CINÉCONFÉRENCE

« LA LIBÉRATION EN ILLE-ET-VILAINE : REGARDS CROISES DE SOLDATS-REPORTERS AMÉRICAINS ET DE CINÉASTES AMATEURS BRETONS »

Jeudi 22 mai 2014 / 20h00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentée par Jean-François Delsaut, chargé de collecte et valorisation à la Cinémathèque de Bretagne et Gilles Ollivier, enseignement en Histoire et spécialiste du cinéma amateur.

Début août 44… De Plein-Fougères à Rennes, à l’arrivée des Alliés en Bretagne, des cinéastes amateurs s’emparent de leur caméra et filment les scènes de liesse. Une libération que des soldats-reporters de l’armée américaine éternisent aussi sur pellicule en captant parfois l’envers du décor. La Cinémathèque de Bretagne propose une sélection de ces précieuses archives avec des arrêts sur images et le point de vue des deux intervenants.

 

Entrée libre et gratuite / sur réservation

Rencontres organisées dans le cadre de la résidence mission de Bruno Elisabeth.

 

PROMENADE DANS LA VILLE / DÉCOUVERTE DES ŒUVRES D’ART RENNAISES

  • Samedi 24 mai 2014 / 14h30-17h00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profitons des beaux jours pour partir à la redécouverte de la ville avec comme points de repère les œuvres d’art qui jalonnent les carrefours, les squares, les parkings. Elles sont nombreuses… Photographies, sculptures, installations, parfois très visibles, parfois moins, … et pourtant, souvent nous ignorons qu’elles sont là, dans nos parcours quotidiens et familiers.

Alors, laissons faire notre curiosité en compagnie d’un explorateur chevronné !

 

Ces explorations, complémentaires mais indépendantes, se dérouleront trois samedis après-midi (de 14h30 à 17h00) tout au long du printemps 2014.

Chacune vous propose de découvrir 5 à 6 œuvres disséminées dans l’espace public.

 

EN ROUTE !

Les explorations se dérouleront le samedi 5 avril, le samedi 24 mai 2014 de 14h30 à 17h00.

Pour un accès facilité, les lieux de départ et d’arrivée sont à proximité d’une station de métro.

 

Inscriptions au PHAKT – Centre Culturel Colombier pour cette navigation du Sud au Nord.

 

Tarif : 5 € par exploration.

 

Intervenant / Philippe Dorval :

Après des études d’arts plastiques à Rennes 2, Philippe Dorval est enseignant en arts plastiques et développement culturel à l’Université de Rennes1. Il met en place et expérimente avec les étudiants du Département Carrières sociales de l’IUT de Rennes de nombreuses propositions permettant des rapports différents et originaux avec les œuvres d’art.

 

Légende de l’image : 

© Caroline Ablain

 

CONFÉRENCE

« L’ARTISTE ET LE SPECTACTEUR »

Jeudi 12 décembre 2013 / 18h30

 

 

Poser la question de la place du spectateur c’est considérer la notion de réception comme une condition de l’existence de l’œuvre d’art, en observant la circulation entre auteur, œuvre et spectateur. C’est dire l’importance de l’interprétation de « l’œuvre ouverte » chère à Umberto Eco, établir une correspondance entre la subjectivité du spectateur et la polysémie voire l’ambiguïté de l’œuvre.

Face à l’œuvre ou au cœur de l’œuvre, le spectateur est donc une composante dynamique de celle-ci, en produisant une pensée critique nécessaire.

Il arrive que l’artiste donne directement rendez-vous au regardeur – celui qui « fait le tableau »- en intégrant son expérience esthétique au processus de création…

Restez vigilants !

 

Intervenante / Véronique Boucheron :

Véronique Boucheron est historienne de l’art spécialisée en art contemporain, elle s’intéresse à la question de l’expérience esthétique. Conférencière à l’Isfec et à l’école des beaux-arts de Rennes, elle enseigne l’histoire des arts, privilégiant l’expérimentation et une approche interdisciplinaire parfois anachronique.

 

Légende de l’image :

Joseph Beuys, 7 000 chênes, Documenta 7, Kassel, 1982.

 

CONFÉRENCE

« AUTOUR DE L’OEUVRE DE ALAIN FLEISCHER »

Jeudi 21 novembre 2013 / 20h00

 

 

Quiconque désire évoquer le travail d’Alain Fleischer se voit embarrassé devant le nombre et la diversité des œuvres produites par ce photographe cinéaste et écrivain dont l’un des derniers ouvrages s’intitule précisément « Conférenciers en situation délicate ».

Pourtant un fil conducteur semble relier toutes ses créations et on peut repérer des obsessions récurrentes particulièrement mises au jour par le truchement de ré-inventions du temps et de jeux de miroirs qui signalent des perceptions fugaces que le créateur renonce à explorer à peine celles-ci entrevues.

Quelques œuvres significatives mettent tout particulièrement en jeu à la fois le désir de maîtrise dans certaines œuvres très concertées et le renoncement à tout contrôle ; une sorte de « de-saisissement » volontaire qui associe avec bonheur théorie et poésie.

Jacqueline Jambin est invitée par l’association des Tertuliennes.

 

Intervenante / Jacqueline Jambin :

Jacqueline Jambin a enseigné l’anglais et l’histoire du cinéma à l’école des beaux-arts de Rennes et à l’université Rennes II jusqu’en 2011, partageant sa passion pour Sophie Calle et Michelangelo Antonioni.

 

Légende de l’image  :

Alain Fleischer, Happy Days with Arlaud, 1987.

 

CONFÉRENCE

« QUAND L’ART DONNE CORPS A LA FICTION »

Jeudi 17 octobre 2013 / 20h00

 

 

« Racontée chez soi, dans la rue ou au cinéma, toute histoire est presque sûrement un mensonge. Mais pas celle- ci ! Tout ce que vous verrez dans l’heure qui suit est absolument vrai. »*

 

Ce préambule prononcé par Orson Welles lui-même au début du film F for fake pourrait introduire cette soirée sur la fiction dans l’art. Encore faudrait- il, pour dire toute la vérité, préciser que le réalisateur avoue à la fin du film « En vérité, veuillez nous pardonner, nous avons contrefait cette histoire. Mon rôle de charlatan fut de la rendre vraie (…). Nous, menteurs patentés, espérons servir la vérité. » laissant là le spectateur à ses (dés)illusions.

C’est donc entre vérités et mensonges que nous interrogerons la fiction dans les arts plastiques au travers d’exemples choisis, en prenant à témoin quelques cas cinématographiques et littéraires. Nous rechercherons des indices, découvrirons des ellipses au service de la narration jusqu’à trouver parfois l’art mis en récit par lui-même. Mais l’art peut aussi donner corps à la fiction… dans la vraie vie !

 

* Orson Welles, «F for fake» (vérités et mensonges), 1973

 

Intervenante / Véronique Boucheron

Véronique Boucheron est historienne de l’art spécialisée en art contemporain, elle s’intéresse à la question de l’expérience esthétique. Conférencière à l’Isfec et à l’école des beaux-arts de Rennes, elle enseigne l’histoire des arts, privilégiant l’expérimentation et une approche interdisciplinaire parfois anachronique.

 

Légende de l’image :
Chris Marker, La Jetée, 1962.

 

PROMENADE DANS LA VILLE / DÉCOUVERTE DES ŒUVRES D’ART RENNAISES

  • SAISON 2012 – 2013

 

À Rennes, dans chaque quartier, des lieux d’exposition, des œuvres d’art dans l’espace public, des ateliers d’artistes etc. sont à découvrir. Le temps d’un après-midi, VIV®E L’ART vous propose d’explorer cette diversité artistique, d’oser une découverte active.

Nul besoin d’être connaisseur mais simplement curieux. Partir des œuvres elles-mêmes pour construire ensemble des discours sur l’art… et envisager ce que l’on peut en faire dans nos vies sera le cheminement proposé dans ce cycle de trois séances. Elles se dérouleront en ville, à des lieux indiqués lors du premier rendez-vous.

 

Intervenant / Philippe Dorval

 

Légende de l’image (de gauche à droite) :

© Axel Rogier-Waeselynck, Balint, 2012.

 

CONFÉRENCE

« L’ART D’ÊTRE SPECTATEUR »
Cycle de cinq conférences

 

Au cour de notre projet, programmation artistique, ateliers de pratiques et approches culturelles forment un ensemble cohérent autour des formes plastiques et visuelles.
Ces démarches invitent à appréhender en acte, en dialogue et en pensée les questions de représentations, de contextes et de médiums en relation avec notre monde, dans lequel les œuvres s’inscrivent et qu’elles interrogent : Comment les regardons-nous ? Quelle place nous invitent-elles à occuper ? Quel échange ? Quelle relation possible entre artistes, œuvres, processus et nous même ?

 

CONFÉRENCE

  • SAISON 2008 – 2009

 

« LE NOUVEAU VOCABULAIRE DE L’ART DE NOTRE TEMPS »

Cycle de sept conférences d’initiation à l’art contemporain

 

Il n’existe aucune rupture entre l’art contemporain et un art « classique » que nous avons déjà assimilé à travers notre histoire et notre culture. Un grand nombre de centres d’intérêts et de préoccupations qui animaient les artistes dans le passé ont continué à se développer au cours des XXe et XXIe siècles. Sans doute le sujet principal de l’art demeure-t-il immuable : les œuvres évoquent toujours les rapports qu’entretient l’Homme avec la réalité qui l’environne et qui, souvent, le dépasse.
Pour parvenir à transmettre au spectateur une certaine vision du monde, l’artiste cherche à inventer, à recycler ou à utiliser un langage qui renvoie directement à celui du temps présent. Dans son évolution, ce langage s’est en partie soustrait aux catégories issues des Beaux-arts (peinture, sculpture, dessin, gravure, etc.) pour privilégier davantage le geste, l’attitude, l’action et la revendication. Qu’elle s’adresse à notre sensibilité ou à notre intelligence, qu’elle cherche ou non à provoquer des émotions, l’œuvre d’art est avant tout le résultat d’un acte qu’il est facile de reconstituer en mobilisant nos capacités d’analyse et d’interprétation.
S’il nous est parfois difficile de comprendre l’époque dans laquelle nous évoluons, il n’est donc pas anormal de s’interroger sur les multiples formes empruntées par la création contemporaine. L’important consiste surtout à savoir si, depuis notre place de spectateur, nous désirons devenir aussi des acteurs de la création.

 

Représenter/Organiser/Décrire: Une petite histoire de l’art à travers les thèmes artistiques
Jeudi 27 novembre 2008

 

Percevoir/Parcourir/Modifier : L’atelier de l’artiste, c’est le monde
Jeudi 11 décembre 2008

 

Expérimenter/Transmettre/Partager : Les zones de sensibilité artistiques
Jeudi 22 janvier 2009

 

Proposer/Participer/Poursuivre : Le spectateur contemporain de l’art
Jeudi 26 février 2009

 

Affronter/Rassembler/Agir : La parole du corps et le langage de l’action
Jeudi 19 mars 2009

 

Désigner/Collecter/Témoigner : L’art est le plus court chemin de la réalité à la réalité
Jeudi 23 avril 2009

 

Inventer/Reproduire/Raconter : L’œuvre d’art est le meilleur des mondes
Jeudi 28 mai 2009

 

Une conférence par mois le jeudi à 20h00

 

Intervenant / Christophe Pichon
Christophe Pichon, critique d’art, éditeur, enseignant d’histoire de l’art à l’École d’architecture de Bretagne et à l’université catholique de l’Ouest