ON REALISE QUE L’ON A TOUT PERDU -

vedran-perkov-edition-phakt-2013

Vernissage : 14/11/2013

du 15/10/2013 au 15/11/2013

 

Une résidence de création articulée autour de micro-éditions et d’interventions dans l’espace public.

Au cours de sa résidence d’un mois en partenariat avec le PHAKT – Centre Culturel Colombier (Rennes, France), Vedran Perkov, artiste croate résidant à Split, a pensé une œuvre pour l’espace public, faite de projections, de stickers et d’installations audio. Déplacé dans un territoire dont il ne connaît pas la langue, il a choisi de puiser dans la culture populaire, s’inspirant de la célèbre chanson Non, je ne regrette rien, et de descriptions de scènes de telenovelas.

Sorties de leur contexte et disséminées dans l’espace public, les phrases choisies, souvent anodines, créent une confusion entre la sphère privée et publique, suscitant la surprise et l’interrogation des passants.

 

Projection lumineuse – Parvis du Musée de Beaux Arts de Rennes

07 novembre 2013

 

Projections vidéo 
- Facade du 4bis, place Charles de Gaulle – Rennes

13 / 18 novembre 2013

Pour voir la vidéo cliquez ici.

 

Collection de stickers – espace public

13 / 18 novembre 2013

 

Travesías revue #4

L’œuvre de Vedran Perkov fait l’objet de la revue travesias # 4, spécialement publiée pour l’occasion.

Gratuite disponible sur demande.

Pour consulter nos éditions cliquez ici.

 

L’invitation de Vedran Perkov à Rennes (France) s’inscrit dans le cadre du programme de résidences croisées entre poètes et plasticiens initié en 2012 par les associations travesías (Rennes) et KURS (Split, Croatie). Ont bénéficié de ce programme : Hervé Beurel (plasticien), Krešimir Bagic (poète) et Lou Raoul (poète) en décembre 2013.

 

Commissariat : association Travesias

Coproduction : association Travesias / Phakt Centre Culturel Colombier

 

Remerciements : Association Kurs de Split, l’Institut français de Zagreb, Musée des Beaux Arts de Rennes, le CRIJ Bretagne et l’Université Rennes 2.