UNDR* – Michel Le Belhomme -

Visuel de l'exposition UNDR

Vernissage : 18/09/2015

du 14/09/2015 au 23/10/2015

 

Autour d’une série en cours intitulée « Les Deux Labyrinthes », initiée en 2013, l’artiste revisite un sujet classique de la photographie : le paysage et sa représentation. A l’heure où les nouveaux usages du numérique réécrivent cette pratique, l’artiste nous propose un voyage à sa périphérie entre document et fiction dans un exercice de déconstruction / reconstruction invitant à libérer le regard.

Dès la première image de Nicéphore Niepce vers 1826 représentant le point de vue depuis une fenêtre de sa maison de Saint-Loup-de-Varennes, l’histoire du paysage et de la photographie au XIXème siècle s’entremêlent au point de devenir indissociables. Tout en ayant un profond respect pour les traditions classiques de cette pratique bientôt bicentenaire, Michel Le Belhomme propose de remettre en perspective ces questions fondatrices.

 

Dès 2009 avec une première série intitulée « La Bête Aveugle », l’artiste nous projette dans un huis clos conçu dans l’espace intime de son domicile. A partir d’objets de vie, trouvés ou lui appartenant, l’artiste élabore des séries de micros-fictions photographiques aux mises-en-scènes intrigantes, qui ne cessent de multiplier nos hypothèses et interrogations. Altérant la grammaire des lieux, l’espace habité se dérobe au profit d’un chaos anxiogène, d’une violence sourde entre réel et reconstitution.

De l’intimité de son domicile à celle de l’image, la pratique de Michel Le Belhomme se formule autour de principes d’exploration, de déconstruction et de réécriture de l’espace.

Le paysage est une notion riche, complexe et en perpétuelle évolution. Portion d’un espace, représenté ou observé, soumis à un point de vue, ce sujet par excellence romantique, s’articule le plus souvent sous l’angle du contemplatif et du vertigineux.

Pour son exposition, Michel Le Belhomme nous propose de faire l’expérience du paysage, de le pratiquer, de le mettre en contradiction. L’oeuvre “Les Deux Labyrinthes”, présentée pour l’exposition, propose une série réalisée à partir de représentations du territoire (photographies, cartes, mappemondes…). Froissées, pliées, découpées ou mises en volume, les images d’images de Michel Le Belhomme sont autant de gestes de réécriture, de montage du paysage à la frontière du réel. Dans notre société de l’image, il vient perturber la prégnance des mythes d’une photographie objective et sans retouche pour offrir au spectateur un espace pour exercer son regard.

Sans se détacher de la fonction primaire d’une image qui est de montrer, Michel Le Belhomme élabore des espaces hybrides et chimériques, représentations de représentations, superpositions, résonances d’échos multiples suggérant l’existence de territoires parallèles entre ressenti et savoir.

 

* UNDR est le titre d’une nouvelle tirée du recueil intitulé « Le livre des sables » de Jorge Luis Borges publié en 1975. De retour du pays des Urniens, un poète rejoint un chanteur qu’il avait rencontré et l’entend prononcer « UNDR » qui s’signifie Merveille. Alors qu’il recherche la poésie ultime, il se retrouve transporté par ce chant et revit les moments forts de sa vie.

Vernissage le  jeudi 18 septembre 2015 à 18h30 : venez nombreux !

Le PHAKT – Centre Culturel Colombier sera ouvert samedi 19 septembre 2015 de 14h à 18h.

A cette occasion, deux temps de rencontres privilégiés avec l’artiste auront lieu à 14h30 et à 16h.

Découvrez dès à présent le teaser en cliquant sur la photo ou à cette adresse : https://vimeo.com/139459090

UNDR Michel Le Belhomme from PHAKT-Centre Culturel Colombier on Vimeo.