Petits Musées / Histoire des Arts

 

Mini-conférence dans votre classe

à partir de la maternelle jusqu’au Lycée

histoire de l'art

 

Durée : environ 1 heure / 40 euros pour une classe

 

A partir d’images projetées et par un jeu de questions réponses simples, l’élève découvre un ensemble d’œuvres marquantes de l’histoire de l’art, ainsi que des artistes locaux et contemporains. Pour que les bénéfices de l’intervention soient aussi la base de connaissances auxquelles on peut se référer, un feuillet pédagogique est distribué à l’enseignant qui peut ainsi contribuer à enrichir le cahier personnel d’histoire des arts des élèves.

Ces propositions se déclinent pour tous les niveaux et sont adaptables au projet de classe.

 

Le feuillet pédagogique comprend :

– le corpus d’images projetées

– une présentation de chaque oeuvre

– un nuage de mots-clés

 

Le portrait et l’autoportrait

Histoire de la représentation de l’Identité

jprévert4 jprévert6michel-lebelhomme-jacques-prevert-1

La représentation du mouvement

Du futurisme aux installations contemporaines

Futurisme instal

L’objet et l’espace brisé

Autour de Picasso et du cubisme

Pablo Picasso, Les demoiselles d'Avignon, 1907 Delaunay

Nourriture

De la représentation du repas à l’utilisation des aliments dans l’art contemporain

 

IMG_6097 arcimboldovertemnus

 

Quand l’art manipule la cartographie

De la carte au support pictural

Drouges

IMG_20151014_152827 - copie

 

 

 

 

 

La ville comme sujet de l’art – De la cité idéale à la ville contemporaine

 

Il s’agit d’aborder la diversité des liens qui se tissent entre l’art et la ville. La ville est un paysage particulier, avec des rythmes, des formes et des couleurs. Lieu où se définit l’espace public, où se concentrent les relations humaines et les échanges, la ville objet de représentation ou espace de présentation et de création, est à regarder et à explorer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Naissance du collage – Autour de Dada

 

Au commencement de la première guerre mondiale, un groupe de jeunes artistes se réunit à Zurich pour manifester sa rébellion faces aux systèmes politiques et culturels. Tzara, Ball, Grosz puis Man Ray, Ernst… élaborent un nouveau langage littéraire et plastique basé sur l’incongruité des moyens. Délaissant les techniques académiques, ils se lancent dans les séries de collages, de montages de matériaux de récupération, de photomontages non sans dérision, humour et provocation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’art et la rue

De la commande publique au graffiti

 

47ob_27c0c4_inventaire-5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire de la couleur pure – Autour de Matisse et des Fauves

De la touche à l’aplat

Le mouvement Fauve est reconnu pour avoir formulé une esthétique de la couleur pure. Les Fauves travaillent dans le registre de la couleur sensation, ainsi, ils s’opposent autant aux teintes brunâtres des peintures de salon qu’à la palette claire des Impressionnistes. Matisse, Derain, Vlaminck développeront ce principe, ouvrant ainsi la voie à un puissant débridement coloré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du nouveau pour les matériaux

Quand les artistes se réapproprient les déchets

A travers l’histoire de l’art moderne et contemporaine, il s’agit d’observer quelques œuvres où les artistes ont fait le choix d’utiliser des déchets ou matériaux de récupération afin de traduire leur point de vue sur la société.