Le Télétour du Monde - Diane Rabreau

©-Diane-Rabreau

Vernissage : 22/09/2022

du 23/09/2022 au 26/10/2022

 

Diane Rabreau propose une expérience auditive et sociale de voyage imaginaire dans une réalité ordinaire.

 

Performances / Exposition / Rencontres / Ateliers / Pizza Radio / Camping / Jeu / Dessin Exploration / Improvisation

 

Sur l’invitation de la Guerrière, l’artiste Diane Rabreau installe au PHAKT les bureaux du Télétour du Monde, entreprise fictive qui propose une expérience de voyage imaginaire dans une réalité ordinaire. Des témoignages recueillis par téléphone donnent lieu à des interprétations graphiques, dessin, peinture, collages… qui viennent orner les murs de la galerie d’exposition. Tout au long de l’expérience, le catalogue s’étoffe de nouvelles destinations grâce à la collecte active d’une équipe de terrain et/ou des visiteurs·euses.

 

 

Lettre au·à la visiteur·se :

 

Bonjour,

Le Télétour du Monde développe une recherche [anthropologique, artistique, humaine, sensorielle, poétique …] autour de la question : « Allo, oui ? Bonjour, pourriez-vous me décrire ce que vous voyez par votre fenêtre ? » Entre base de recherche et agence de voyage, ce dispositif invite à parcourir le monde par téléphone ou bien à pied à la recherche de points de vue, d’histoires, et de voix. Finalement, c’est surtout une manière de se rencontrer.

Une expérience peut durer 20 minutes ou 2 jours (ou +). En entrant dans l’exposition, vous trouverez un espace d’atelier, un coin détente, une zone camping et des œuvres un peu partout… Vous pouvez choisir entre la posture du télétouriste -> en mode passif·ve, vous déambulez dans les différents pôles de l’installation en vous laissant guider par la voix de l’audioguide ou la lecture des supports imprimés… Ou bien, dans une démarche proactive, vous décidez de rejoindre la recherche du TELETOUR DU MONDE en vous prêtant au jeu. Tout ceci pour vous dire qu’il ne s’agit pas d’un spectacle mais de la vraie vie qui est en train de se dérouler, avec des gens comme vous et moi. C’est aussi ça le monde.

L’exposition est activée par une troupe de participant·es invité·es aux dates indiquées (*) ; Il peut arriver que l’espace soit vide sans personne pour l’activer. L’exposition est en mode veille -> notre équipe doit être sur le terrain à collecter des points de vue dans le quartier Colombier. Ou bien elle se repose. Pas de panique, il vous suffit alors de vous asseoir dans l’exposition et la machine se réactivera d’elle-même.

 

Diane Rabreau, le 28 août 2022

 

 

Les dates à ne pas manquer

 

Jeudi 22 septembre, 18h30 : lancement du Télétour du Monde

Samedi 24 septembre 14h-18h : activation n°1 avec Fanny Alizon et Louceny Camara

Samedi 1er octobre de 14h à 18h : activation n°2 avec Oriane Charvieux et Maximin Le Claire

Samedi 8 octobre de 14h à 18h : activation n°3 avec la R22 Tout-Monde qui organisera un plateau radiophonique et les interventions de Stéphane Degoutin, Pierre Piallat et Francesco Carieri

Samedi 22 octobre, 17h : fête de clôture. Repas organisé par le groupe cantine Patapitipatapita avec des performances tatouages / peinture / musique de Trudy, Adèle Husson + invité·es surprises + tout·es les personnes qui auront participé.

 

En partenariat avec le GPAS Bretagne et la R22 Tout-Monde.
Avec le soutien du Géant des Beaux Arts et de la Générale de Bureautique.

 

 

 

L’ARTISTE

 

Diane Rabreau lance des invitations à explorer – la campagne et la ville, le dehors et le dedans, le lointain et le proche, le réel et la fiction, nos rêves et nos rues – et se rencontrer. Diane est artiste, travailleuse sociale et pizzaïola. Elle collabore avec des adolescent·es, des pédagogues de rue, des anthropologues, des scientifiques, des skateurs, des ingénieur·es, des bâtisseur·ses, des artistes, des cuisinier·es. Elle imagine des jeux, des créations collectives, des performances. Elle mène des enquêtes, des expériences immersives. Elle dessine, tient des journaux de bord.

 

 

Quelques projets de l’artiste :

 

  • Diane goes for you est un service alternatif personnalisé d’exploration du monde qui l’amène à consacrer une partie de sa vie à l’exploration des mystères de la vue satellite de la Terre.

 

  • La SATEX (Satellite Exploreur, le nouveau moteur de recherche) est une sorte d’entreprise nomade qui propose des enquêtes fictives sur le terrain avec ses habitant·es.

 

  • La Boiture est une sculpture déployable sur le toit d’une Peugeot 205, un mode de transport original mi-voiture mi-boîte.

 

  • Au sein de l’association GPAS, elle intervient dans la rue auprès des adolescents et organise des randonnées qui les amènent le long des frontières invisibles intercommunales, des colonies de vacances pendant lesquelles on enquête sur un animal imaginaire, ou d’autres mystères.

 

  • Diane est membre des collectifs Antenne Îlot-R (groupe de création sonore documentaire), la Glissade (recherche action, art et actions pédagogiques dans l’espace public) et Patapitipatapita (groupe de cantine collective).

 

À travers ces tentatives se dégage la conviction que l’humain a besoin de jouer et de (se) raconter des histoires. Il s’agit de créer de nouveaux dispositifs pour permettre à des alternatives d’exister quelque part. Il y a cette soif de (re)connexion et le besoin de lutter contre la déshumanisation et l’aliénation dues à l’accélération de la vie et notre manque de racine.

 

Site de l’artiste : http://dianerabreau.fr/

 

 

 

LE COMMISSARIAT

 

La Guerrière est une galerie solidaire gérée par Charlotte Beltzung, Alix Desaubliaux, Lucie Desaubliaux et Inès Dobelle et située à Rennes. Espace d’exposition et de résidence, elle propose des expositions temporaires pour des binômes ou des trinômes d’artistes.

 

La Guerrière souhaite mettre en valeur le travail, la production et les intérêts d’artistes contemporain·e·s aussi bien au niveau local que national. Qu’elles soient femmes, personnes trans, intersexes, non binaires, gender fluid ou tout simplement peu représenté·e·s, que leur travail parle d’intersectionnalité, témoigne d’un activisme marquant ou exprime une sensibilité personnelle, la Guerrière souhaite offrir ses armes afin de pouvoir, à sa mesure, proposer une visibilité, un accompagnement critique et solidaire ainsi que des moments de partage et d’échange autour des œuvres et des artistes invité·e·s.

 

Site de La Guerrière : https://laguerriere.net/